A propos

Si vous souhaitez me contacter, écrivez-moi via le formulaire de contact

Maman en quête d’équilibre

 

Que vous soyez maman de bébés, d’enfants, d’adolescents, d’adultes ou maman en devenir avec un bébé dans le ventre ou dans la tête (eh oui ! il peut y passer beaucoup de temps avant d’arriver dans le ventre !), ce blog est fait pour vous si :

  • Vous concevez la vie dans sa globalité et êtes une maman en quête d’équilibre
  • Vous êtes intéressée par les expériences de vie de vos semblables
  • Vous aimez ou aimeriez améliorer votre quotidien en mettant en place des changements d’organisation, d’habitudes …
  • Vous souhaitez échanger – dans un cadre bienveillant – sur les bonheurs et difficultés d’être maman

 

Qui suis-je ?

Maman en quête d'équilibre

Maman en quête d’équilibre

Je m’appelle Valérie dans la vraie vie et Fifi Brindacier pour le blog, surnom qui m’a été donné enfant, auquel je fais référence aujourd’hui car je m’y retrouve toujours quand j’entends le générique du dessin animé « Que ferais-je aujourd’hui ? Où va ma vie ? … ». Et comme Fifi Brindacier, je pars à l’aventure en créant ce blog et souhaite mettre de la magie sur terre !

En guise de photo, j’ai choisi un dessin de ma fille… Aujourd’hui je choisis d’écrire sur ma vie, de rendre public mon parcours sur ce blog, c’est déjà beaucoup pour moi. J’espère un jour me sentir capable de mettre une photo de moi, chaque chose en son temps ! Physiquement, j’ai quelques points communs avec Fifi Brindacier 😉

Je suis l’heureuse maman de :

  • Dragon Ball Z (DBZ), mon bébé de l’an 2000 aux super pouvoirs, aujourd’hui lycéen
  • Maliki, ma collégienne qui indique clairement sur les fiches de renseignements des professeurs que sa principale qualité est la « Joie de vivre » (Sympa de prévenir !)
  • Mia, ma petite dernière, en maternelle (déjà ?!), qui hésite entre devenir une fée et « galoper en libertéééééé » comme dans Spirit
  • 2 débuts de petits êtres qui ne sont pas parmi nous aujourd’hui

Mon parcours

Ex working-girl se prenant un peu parfois trop souvent pour Wonder woman, la vie m’a rappelée à l’ordre en me donnant Mia en même temps qu’elle prenait sa santé à mon fils.

C’est également à cette époque que l’entreprise pour laquelle je travaillais depuis plusieurs années s’est réorganisée faisant disparaître mon poste.

Bref, impossible de me raccrocher à quoi que ce soit ; ce qui avait été mon « identité sociale » jusqu’alors n’existait plus.

Et côté cœur ? Et bien force est de constater qu’avoir vécu une quinzaine d’années et fait 3 enfants ensemble ne nous a été d’aucun secours pour affronter ce tsunami. Nous avons tous les deux été ébranlés, chacun vivant sa souffrance à sa façon.

Après plus de 3 ans passés tantôt en mode « survie » (aussi appelé dépression post-traumatique par les médecins), tantôt en mode « dévouement » total à mes enfants, j’ai repris une « vie sociale ».

La valeur travail étant forte dans notre société, et mon compte en banque à son plus bas niveau, c’est donc en retournant travailler que j’ai fait mon retour sur la scène sociale…

Cela fait presque un an que je travaille à mi-temps et le semblant d’équilibre que j’avais retrouvé s’effrite.

Pourquoi ce blog ?

 

Aujourd’hui je ressens le besoin de me poser, d’arrêter cette course effrénée à toujours plus. Mais plus de quoi au fait ? Je devrais plutôt dire toujours moins, moins de temps, moins de bonheur, moins de sérénité, moins de perspectives d’avenir …

Alors j’ose appuyer sur pause le temps d’une année.

Mais que peut-on mettre en pause réellement ? Les enfants ? Non (je n’ai toujours pas trouvé le bouton volume, alors le bouton pause …).

Quand on est trop serrée dans son jean, on sait pourquoi, mais quand c’est dans la vie qu’on se sent à l’étroit, alors la tentation de tout envoyer balader est parfois grande. Et quand on regarde de plus près, l’insatisfaction générale que l’on ressent met à mal nos proches et surtout nos enfants, petits êtres en construction véritables éponges de nos émotions.

J’ai pris une grande décision (je ne sais pas s’il en existe de petites ?) : je prends un congé création d’entreprise pour un an. Oui je veux améliorer ma vie, oui je veux m’épanouir, non je ne veux pas tout plaquer, non je ne veux pas de burn out ou d’autre épuisement quelle qu’en soit l’origine.

J’ouvre ce blog pour partager mes expériences de vie vers l’amélioration continue. Je souhaite, en mettant par écrit mon cheminement, avoir un regard plus clair sur le processus de changement que je vis, pouvoir me retourner sur mes réussites quand j’en ai besoin et considérer mes échecs comme des fondements de la réussite.

Je souhaite que mon parcours puisse apporter des éclairages nouveaux à toutes celles qui me liront. Consciente que je vais passer par des hauts et des bas, j’aurai aussi besoin de vos encouragements et de vos interactions, alors n’hésitez pas à laisser vos commentaires. Restez toujours bienveillantes envers vous-même et envers les autres, prenez les différences comme des sujets de discussion sur le comportement humain, il n’y a pas que du blanc ou que du noir, c’est dans la nuance qu’est notre richesse !

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •