3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien

Comme toute Maman en quête d’équilibre, je suis à l’affût des trucs et astuces permettant d’être plus sereine au quotidien. Vous aussi, vous voulez mettre en place 3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien ? Alors vous êtes au bon endroit !

Vous venez déjà de faire un premier pas vers la sérénité en cherchant de l’information à ce sujet. Maintenant, vous êtes libre de transformer l’intention en action en lisant cet article jusqu’à la fin ! Et surtout en testant dans votre quotidien ce que vous allez y découvrir ! Car sans mise en pratique, ça ne marche pas !

A quoi pensez-vous quand vous évoquez les termes sérénité, maman zen, quiétude, calme, zénitude ? Moi je pense au temps, ou plutôt au manque de temps. Comment être une maman sereine alors que nous courons après le temps et que notre to-do-list s’allonge toujours plus ? Vous l’aurez deviné, la 1ère des 3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien concerne la gestion de notre temps !

Être une maman sereine évoque aussi pour moi une certaine qualité des relations, un climat apaisé. Vous êtes impatiente de rentrer chez vous après une journée de travail pour pouvoir enfin vous détendre ? C’est surement le cas de vos enfants également… Alors comment avoir la patience de les écouter quand vous êtes fatiguée et devez encore gérer le repas, les devoirs, le bain…La 2ème des 3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien concerne donc la prise en compte des émotions et des sentiments de chacun.

Quant à la 3ème des 3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien, c’est prendre soin de vous !!! Tout simplement, me direz-vous ? Oui ! Et en termes de priorité, c’est sans doute la première habitude à mettre en place. Car comment gérer son temps efficacement et savoir accueillir les émotions de l’autre quand on n’a plus d’énergie ? Prendre soin de soi est la base pour pouvoir prendre soin de l’autre !

Maman zen : une gestion efficace du temps et des priorités

 

Quel est l’outil indispensable pour une gestion efficace du temps et des priorités ? La « to-do list » bien sûr ! Adepte de la « to-do list » depuis que mon cerveau a commencé à penser à des choses à faire sans les faire tout de suite 😉, j’en fais encore aujourd’hui surtout pour me libérer l’esprit. La « to-do list » a plusieurs bienfaits, alors ne vous en privez pas ! Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur cet article Optimisme et motivation au top avec la psychologie positive.

Mais lister ce qui est à faire ne suffit pas ! Heureusement, pour gérer efficacement son temps et ses priorités, il existe plusieurs méthodes. Dans mon article Le temps, une ressource non renouvelable, je présente notamment la grille de priorisation. Cette grille, aussi appelée matrice d’Eisenhower, m’est d’un grand secours depuis des années pour réfléchir aux actions à mener et les prioriser. Ses principaux atouts sont de nous faire définir l’urgent et l’important et de planifier l’imprévu (oui, oui, vous avez bien lu 😉).

Et le nec plus ultra découvert récemment c’est de solidifier les temps ! Kézako ??? Cette méthode se base sur un découpage du temps en 3 types :

  1. Le temps solide : il s’agit des horaires fixes de votre agenda liés à des contraintes extérieures. Par exemple, dans mon emploi du temps j’ai des temps solides pour aller au Qi Gong le lundi de 20H30 à 22H, pour accompagner ma fille à la danse le mercredi de 10H à 11H…
  2. Le temps liquide : c’est quelque chose que j’ai à faire (lire et répondre aux mails, faire ma comptabilité d’entreprise ou familiale,…) et je choisis quand je vais le faire.
  3. Le temps gazeux : j’ai une problématique à résoudre qui me demande de la recherche, du questionnement… Par exemple, je veux mettre en place 3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien, et je demande de l’aide à Google…

Pour supprimer la procrastination sur du temps liquide ou éviter de passer beaucoup de temps sur un sujet de temps gazeux, je vais rendre solide un maximum de choses. L’idée est de caler dans notre agenda de façon solide tous ces temps et ainsi d’être efficace et zen !

Maman zen une gestion efficace du temps et des priorités

Maman zen une gestion efficace du temps et des priorités

Cette gestion du temps nous rend donc zen au quotidien ? Oui ! Car nous allons droit au but et enchaînons les actions planifiées qui répondent pleinement à la vie que nous voulons. Ce fonctionnement apporte de la satisfaction et permet d’être acteur de notre vie ! Cela suppose de conserver un temps pour l’imprévu et de prévoir de la flexibilité car l’idée n’est pas de balayer d’un revers de main tout ce qui fait obstacle à notre super organisation ! Alors comment fait-on pour gérer le grain de sable qui s’infiltre dans cette belle mécanique ?

Accueillir les émotions et les sentiments pour être une maman sereine

 

Vous vous demandez en quoi accueillir les émotions et les sentiments permet d’être une maman zen au quotidien ? Tout simplement parce que cela fait gagner du temps et de la qualité de vie ! Je suis en période de tests sur le sujet et je peux vous assurer que les premiers résultats sont bluffants !

Alors d’après vous, quand tout est magnifiquement organisé, qu’est-ce qui peut remettre en cause notre sérénité ? Peut-être les interactions avec notre conjoint, nos enfants, nos collègues… y compris avec nous-mêmes ? Bref, avec tout être doté d’émotions et de sentiments ! Mais au fait, quelle est la différence entre émotion et sentiment ?

  • L’émotion (joie, peur, colère, tristesse, dégoût, surprise) est la réaction spontanée à une situation. Elle peut être physique (rougeur…) ou psychologique (pensée négative ou positive…). Elle arrive et part rapidement.
  • Le sentiment est un état affectif plus durable (amour, haine, confiance, culpabilité…)

Laissez-moi vous donner un exemple : vous vous promenez avec votre enfant, tout à coup un chien surgit de nulle part et bondit vers vous. Votre enfant a peur (émotion) et peut ensuite développer un sentiment d’insécurité à la seule vue d’un chien. C’est le cas de ma fille, qui du jour au lendemain est passée d’un amour fou pour les chiens à la panique à la vue d’un chien à plus de 500 mètres…

Voici ce qu’il est possible de faire pour aider son enfant (ou toute autre personne, y compris soi-même) à gérer ses émotions et ses sentiments :

  • L’écouter attentivement, en silence, en lui faisant face (et non écouter à moitié en faisant autre chose) ;
  • Accueillir ce qu’il exprime par un mot : « Oh ! », « Hum ! », « Je vois » (plutôt que de lui poser des questions ou de lui donner des conseils) ;
  • Nommer son émotion, son sentiment (au lieu de les nier) ;
  • Utiliser l’imaginaire pour offrir à l’enfant ce qu’il souhaite (à la place de la logique et des explications).

Et bien sûr, à chaque situation, il convient d’utiliser un ou plusieurs des points listés ci-dessus. Dans une majorité de cas, écouter et accueillir suffisent. Car cela permet à la personne d’exprimer son émotion au lieu de l’intérioriser et de la transformer en sentiment négatif (négatif dans le sens limitant et non culturellement admis, bien ou mal).

Accueillir les émotions et les sentiments pour être une maman sereine

Accueillir les émotions et les sentiments pour être une maman sereine

Bon alors, c’est vrai que pour bien gérer son temps et être en capacité d’accueillir les émotions, il est absolument indispensable de se sentir bien et d’avoir de l’énergie. Car se dire ‘je dois’ organiser mon temps de façon optimale et ‘il faut que’ j’accueille les émotions de tous ceux qui m’entourent comme il se doit, revient à se mettre toujours plus de contraintes. Certes nous sommes conscientes que les choses se passent mieux en agissant ainsi. Mais pour y faire face sur la durée et dans l’optique d’améliorer notre vie, nous avons besoin de prendre soin de nous régulièrement.

Prendre soin de soi : une priorité pour être une maman zen au quotidien

 

D’après vous, pourquoi prendre soin de soi est l’une des 3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien ? En fait, quand nous devenons maman, nos priorités changent. Et parfois (voire même toujours à certaines périodes de la vie ou pour certaines « mamans-professionnelles »), nous nous focalisons sur le bien-être de notre enfant avec pour défi de répondre au mieux à ses besoins. Et c’est ainsi que sans même nous en rendre compte, nous délaissons notre propre bien-être.

Le rappel à l’ordre est souvent brutal, car notre corps et notre mental, par manque d’énergie vont tomber en panne. On parle alors d’épuisement parental ou de burn-out maternel (ou paternel). Que cela se concrétise par de la fatigue chronique, du stress ou de la tristesse, le constat est le même : nous sommes vidés…

Vous pensez peut-être que je prends des exemples extrêmes. Certes selon nos âges, le nombre d’enfants à charge et l’aide extérieure sur laquelle nous pouvons compter, le processus peut être plus ou moins lent et avoir des répercutions plus ou moins fortes. Et parfois, ce n’est que lorsque les enfants quittent le nid familial que la tristesse apparaît et que le vide laissé dans la maison se révèle également dans nos cœurs.

Bien souvent, nous savons quand nous approchons du « bout du rouleau ». Mais pour autant, nous continuons, que ce soit par amour ou par sens des responsabilités, à nous occuper des autres plus que de nous-mêmes. Et c’est alors que prendre conscience que nous ne pouvons aider les autres sans prendre soin de nous d’abord, est primordial. Si vous en êtes là ou que vous sentez que vous glissez sur ce chemin, posez-vous la question suivante :

Vous êtes dans un avion avec votre enfant, et vous écoutez attentivement l’hôtesse qui vous informe des consignes de sécurité et notamment de l’utilisation du masque à oxygène. En cas de besoin, à qui devez-vous mettre le masque à oxygène en premier : à vous ou à votre enfant ?

Si vous pensez qu’il faut le mettre à votre enfant en premier, vous risquez de vous évanouir avant d’avoir pu le faire. Mais comment pourrez-vous lui venir en aide, si vous êtes évanouie ? Je vous laisse imaginer la suite…La seule réponse est à vous-même ! Et ainsi vous pouvez ensuite venir en aide à votre enfant. Avec cet exemple percutant, vous comprenez que prendre soin de soi est indispensable et prioritaire !

Prendre soin de soi, c’est aussi se faire plaisir ! Vous vous demandez comment prendre soin de vous tout en vous faisant plaisir ? C’est une question que je me suis posée également. Si le sujet vous interpelle, je vous invite à lire mon article Se faire plaisir…oui, mais comment ?. Espérant que vous y trouverez de l’inspiration si vous en manquez, de la compréhension si vous en cherchez et de la nouveauté si cela vous tente !

3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien

3 habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien

Et vous, quelles sont vos habitudes indispensables pour être une maman zen au quotidien ?

 

Pendant longtemps, j’ai porté ma cape de Wonder Woman au quotidien. Et puis un jour, elle est devenue trop lourde… Me rendre compte que je ne pouvais pas continuer comme ça a été très compliqué à accepter, mais salutaire !

Mon regret : avoir manqué d’habitudes zen pendant si longtemps ! C’est pourquoi j’ai choisi de participer à l’évènement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog Habitudes Zen. Ce blog est une mine d’informations et je vous invite à y lire mon article préféré « 12 petits pas pour vaincre votre stress » en cliquant ici.

Sentez-vous libre de partager vous aussi vos habitudes pour être une maman zen au quotidien dans les commentaires ci-dessous. Au plaisir de vous lire !

 

Merci ♥♥♥

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :

Zen au quotidien, habitudes zen, comment être une maman zen, astuces pour maman sereine, trucs et astuces pour être zen, stratégies zen

Crédits photo Pixabay
Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *